Epouses et Concubines

Publié le par aerine-chan

NOTE : 8/10

NOTE : 8/10

Fiche Techinique :
 
Genre : Dramatique
Année de diffusion : 1992
Réalisateur :  Zhang Yimou
Actrice : Gong Li.
 
Le Synopsis :
 
L'histoire se déroule en Chine centrale, pendant l'ère des seigneurs de la guerre chinois (1916-1928).
Songlian, belle, 19 ans, instruite mais pauvre, devient la quatrième épouse du richissime Maître Chen. À son arrivée au domaine, un palais enclos de hauts murs, elle est présentée aux autres femmes du maître : Meishan, ancienne chanteuse d'opéra chinois, qui l'accueille en rivale ; Zhuoyun, amicale et bavarde ; Yun, la plus âgée, très attachée à la tradition bien que complètement délaissée par le maître.
Chacune des quatre épouses de Chen habite un appartement dont la porte ouvre sur une cour; celle-ci, rectangle étroit délimité par les courbes renflées des toits. Dès que Maître Chen rentre chez lui et choisit celle qui aura le privilège de sa visite. Le majordome module un ordre : "Da hongdenglong gaogao gua !" ("Accrochez les lanternes rouges !"), la domesticité illumine le rectangle élu, le balisant de lanternes rouges.
Ainsi «allumée», la femme est lavée, massée, parée, au lit érigé en théâtre dont la scène baigne dans un halo rouge. eElle attend que le maître, derrière le rideau de tulle, lui prête vie. Le poids des traditions est un élément clé de ce huis clos, où chaque femme recevant la visite de l'époux gagne la journée suivante le droit de commander les domestiques, et de choisir les aliments du repas qu'elle prennent en commun avec le maître...
Cette histoire raconte donc la lutte de ces rivales pour obtenir les faveur du maitres...
 
 Mon Avis :
 
Bien qu'ayant un peu vieilli, ce film est tout simplement magnifique. On reconnait bien là le style de Yang Zimou qui dénonce dans ce film la condition de la femme en Chine...
Le décors de chacune des maisons et les fameuses lanternes rouges apporte une atmosphère trés particulière... La voix de "Meishan", la chanteuse d'opéra, est sublime bien que l'opéra Chinois ne soit pas ce que je préfère... mais force est de reconnaitre le talent de cette chanteuse...
L'histoire nous dévoilera un secret de la famille du maitre Chen et une fin des plus déconcertante...
Je ne peux que le recommander pour les fans et amateurs de cinéma asiatique...

Publié dans Cinema d'Asie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article