Yamato Nadeshiko Shichi Henge

Publié le par Maelyra

Yamato Nadeshiko Shichi Henge

Drama Japonais / Comédie / Romance

Format : 10 épisodes

Année : 2010

Casting :

Kamenashi Kazuya : Takano Kyohei

Oomasa Aya : Nakahara Sunako

Yamato Nadeshiko Shichi HengeYamato Nadeshiko Shichi Henge

Histoire :

Takano Kyohei, Toyama Yukinojo, Oda Takenaga et Mori Ranmaru sont 4 beaux jeunes hommes qui ont trouvés refuge dans le manoir d’une amie de leurs familles. Celle-ci leur demande, en échange du loyer gratuit, de transformer sa nièce en vrai Dame. Mais cette nièce est une gothique, recluse, accro aux films d’horreur et qui a pour seul ami un mannequin anatomique. Pourtant Kyohei tentera tout pour avoir ce loyer gratuit car il n'arrive pas à garder d'emploi.

 

Mon avis :

Adapté du manga "Wallflower", dont le terme désigne une personne introvertie, solitaire, qui ne parlera que très peu et qui rencontre souvent des difficultés à s'exprimer car ils peuvent souffrir de phobies sociales.

 

Ce drama fait plaisir à voir. Même si certains peuvent ne pas apprécier le jeu exagéré proposé par Oomasa Aya, pour moi je le trouvait assez en accord avec son personnage.

 

On découvre au fur et à mesure les raisons de chacun d'habiter dans le manoir, ce qui les rend attachants. Le seul avec qui je n'ai pas trouvé mes marques est Yukinojo, car on se demande pourquoi il est là, ses raisons n'étant pas clairs dans le drama.

 

L’intéraction entre Kyohei et “BuSunako” est hilarante. Les garçons et surtout Kyohei, se mettent dans des situations assez inattendues, forcés par Sunako.

Dans le désordre on a un masochiste, un fantôme, une fiancée, des champignons, du chocolat, des cranes, des enlèvements, un club d'hôte, un mariage, des stalkers et bien d'autres.

 

On retrouve encore et toujours avec plaisir la façade de ce fameux LockHeart Castle (vu dans Atashinchi no Danshi, Second Love, Yukan Club et je dois en oublier certain).

 

L'histoire en elle-même peut être ressenti comme une critique de la société qui voue un culte à l'apparence et à la norme : si tu es trop beau tu es "obligé" d'être idole, si tu es trop étrange tu es obligé d'être isolé. Dans les deux cas les personnes remplissant ces critères peuvent se retrouver écartées de la société "normale" et persécutées car elles ne rentrent pas dans les cases.

 

Je vous laisserai me donner votre avis !

 

Maido Ari

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article